10/11/2021 - 4 minutes

Est-ce le temps de passer à un prêt hypothécaire à taux fixe?

Partager cet article

L’immobilier résidentiel était l’une des rares industries qui n’ont pas subi de crise majeure à cause de la pandémie. Les faibles taux hypothécaires ont permis aux investisseurs d’acheter des propriétés sans avoir à se soucier des taux d’intérêts.

Outre les problèmes d’inflation et d’approvisionnement, l’économie canadienne bat son plein. Nous frôlons le plein emploi et les économistes sont optimistes quant à l’avenir. La Banque du Canada prévoit maintenant que l’économie canadienne connaîtra une croissance de 5 % cette année, de 4,5 % en 2022 et de 3,75 % en 2023.

Dans sa mise à jour du 27 octobre, la Banque a maintenu son taux directeur à 0,25 %, son taux d’escompte à 0,50 % et son taux de dépôt à 0,25 %, tout en laissant entendre qu’elle ne maintiendra pas cette politique indéfiniment. Il faut s’attendre à ce que le taux grimpe dès le deuxième trimestre 2022, trois mois plus tôt que prévu.

Bien que la banque centrale n’affecte pas directement les consommateurs, ses taux sont répercutés sur les banques, qui augmentent les taux pour leurs clients, par l’entremise de leurs produits de crédit. Une exception notable concerne les prêts hypothécaires à taux fixe, dont les taux restent les mêmes pendant la durée du prêt, généralement de 1 à 5 ans.

La fin de l’assouplissement quantitatif

Bank of Canada Governor Tiff Macklem confirmed that « le Conseil de direction a décidé de mettre fin à l’assouplissement quantitatif et de garder son portefeuille global d’obligations du gouvernement du Canada assez stable. »

Au sud de la frontière, la Réserve fédérale commencera également à réduire ses achats de titres de 15 milliards de dollars chaque mois. Si l’économie évolue comme prévu, cette politique de la Fed devrait se terminer vers la mi-2022.

Selon RateHub, site spécialisé en hypothèques, les taux hypothécaires actualisés ont touché le fond en décembre 2020, à 1,39 % – une première depuis 1973. Ils ont lentement remonté et augmenté de 60 points de base, atteignant 1,99 % fin octobre 2021.

« Le taux variable dle taux préférentiel des banques à charte, et le taux préférentiel est calé sur le taux directeur de la Banque du Canada, de sorte que le taux variable augmenterait dans la même mesure. », a dit Don Drummond, économiste à l’Université Queens et ancien économiste en chef de la Banque TD.

Historiquement, les taux hypothécaires variables évoluent au même rythme que le taux préférentiel des banques, lequel est sensible au taux préférentiel de la Banque du Canada. Parce qu’ils fluctuent, lorsque les taux augmentent, un montant plus élevé de votre versement hypothécaire sera affecté à vos intérêts.

Hypothèque à taux fixe ou variable ?

Lorsque vous choisissez votre type de prêt hypothécaire, le timing est essentiel. Si vous optez maintenant pour un prêt hypothécaire à taux fixe, vous disposez d’une stabilité pendant quelques années. Ensuite, vous pouvez vous soucier des taux en vigueur et éventuellement utiliser un prêt hypothécaire à taux variable si vous vous attendez à ce que les taux baissent.

Si vous êtes à la recherche d’un condo ou d’une maison, vous pouvez vous attendre à ce que les taux grimpent lentement. Cela ne devrait donc pas affecter votre décision. Assurez-vous plutôt que votre habitation correspond à vos besoins en tant que résident ou investisseur.

Cependant, si votre hypothèque arrive à échéance ou si vous avez une hypothèque à taux variable, il est peut-être temps de passer à une hypothèque à taux fixe.

Nous savons que, dans 90% des cas, les prêts hypothécaires à taux variable offrent des taux plus avantageux que les prêts hypothécaires à taux fixe. Ceci pourrait être l’exception qui confirme la règle.